UN ANCIEN VIGNOBLE, UNE JEUNE APPELLATION

Les Grecs furent les premiers à installer de la vigne dans la zone actuelle des Costières de Nîmes, autour de la commune que l‘on connaît aujourd’hui sous le nom de Saint-Gilles. Depuis, la vigne a  toujours était présente autour de Nimes et notre Appellation obtient sa première classification en  1950, sous le nom de « VDQS Costières du Gard » (VDQS = Vin Délimité de Qualité Supérieure). Ce sont les premières pierres de l’appellation « Costières de Nîmes » qui sont posées là.

En 1986, les « VDQS Costières du Gard » obtiennent la reconnaissance ultime en matière de région viticole en France, devenant une Appellation d’Origine Contrôlée, « l’AOP Costières du Gard ».

Et c’est finalement en 1989 que les vignerons de l’Appellation choisissent de remplacer le mot « Gard » par le mot « Nîmes » jugé plus reconnaissable et valorisant. Ainsi est née notre « AOP Costières de Nîmes ».

Cette jeune Appellation va vite profiter du dynamisme et de l’ambition de ses vignerons, portés par leur jeunesse ! En effet si la moyenne d’âge des vignerons français est de plus de 50 ans, elle ne dépasse par les 45 ans en Costières de Nîmes !!

 

UN VIGNOBLE A DEUX FACES

Implanté sur des sols rhôdaniens, composés de galets roulés, de sols profonds et de sous-sols argilo-calcaire, alluvions du Rhône et de la Durance, les vignes des Costières de Nîmes font face à la Méditerranée. L’influence des zones humides de Petite Camargue et des brises Méditerranéennes pendant la période de mûrissement des raisins (Juin à Septembre) est forte ; elle marque les raisins.
C’est cette combinaison de sols rhodaniens et de l’influence maritime qui crée l’unicité des vins des Costières de Nîmes, alliant de façon incroyable fuit, amplitude et fraîcheur.

 

DES BLANCS DE HAUTE VOLEE

L’Appellation Costières de Nîmes autorise pas moins de 8 cépages dans ses vins blancs : Roussanne, Marsanne, Grenache Blanc, Viognier, Bourboulenc, Clairette, Macabeu et Rolle.

A comparer avec de célèbres appellations françaises où les mono-cépages blancs sont très souvent proposés (par exemple le Chardonnay en Bourgogne ou encore le Sauvignon Blanc dans la Loire).

C’est un troisième caractère d’unicité des Costières de Nîmes : cette combinaison entre diversité de notre encépagement en Blanc, qualité de nos sols rhodaniens et fraîcheur incroyable apportée par la Méditerranée, font des Costières de Nîmes une Appellation absolument magique pour les vins Blancs.

 

LE POIDS DU BIO ET DE LA BIODYNAMIE

Portés par leur jeunesse et leur volonté de changement, les vignerons des Costières de Nîmes ont fait de leur Appellation l’une des plus « vertes » de France. Plus de 20% du vignoble des Costières de Nîmes est en effet cultivé en Bio et en Biodynamie (contre 14% de moyenne nationale en France).

L’impact de ce mode de conduite de la vigne, en plus d’éliminer l’utilisation de produits chimiques, peut aussi jouer un rôle dans la recherche de fraîcheur et de minéralité, caractères que l’on retrouve dans de nombreux vins des Costières de Nîmes menés selon ces modes de production.